Faits intéressants sur le rasage

L’une des habitudes les plus anciennes des hommes est de raser les poils du visage, même si, à différentes époques, la barbe et la moustache étaient considérées comme un symbole de la masculinité.

Un peu d’histoire

La première lame de rasoir fut inventée aux alentours de 30.000 av. J.-C. Le « flint » était un objet en silex aiguisé avec lequel les hommes se taillaient la barbe. Avec l’arrivée de l’âge du bronze, les humains ont acquis la capacité de forger des métaux simples et ont commencé à faire des rasoirs à partir du fer, du bronze, et même de l’or. On trouve les premières représentations d’hommes sans barbe au temps des premières dynasties égyptiennes.

Le rasage complet de l’ensemble du corps était associé à l’hygiène et témoignait de la beauté, de la jeunesse, de la propreté et du statut. Les anciens Égyptiens avaient donc cette coutume de se raser la barbe et la tête. Pour les Grecs de l’Antiquité, la barbe était un signe de virilité et de sagesse. Plutarque a indiqué que selon la coutume, la première barbe d’un jeune garçon a été consacré au Dieu du soleil Apollon lors d’une cérémonie religieuse. Couper la barbe d’un autre homme était une infraction grave. Cependant, les Grecs pouvaient se couper la barbe uniquement pendant les périodes de tristesse et de deuil.

Chez les Spartiates, raser la moitié de la barbe d’un homme, indiquait sa faiblesse lors de la bataille. Contrairement au grecs, les Romains étaient rasés de près. Le premier rasage d’un jeune était un événement important et était considéré comme un symbole de jeunesse. En Inde, le port de la barbe était la norme pour beaucoup de sectes, certaines pratiquaient un premier rituel de rasage comme les Romains.  Les anciens Juifs ou encore les musulmans avaient de l’habitude de ne pas se raser, chez les premiers chrétiens la barbe cirée et entretenue était une règle.

 Au moyen Âge, la profession de barbier-chirurgien est apparue.  Le rasage à domicile est devenu courant au début du XXe siècle avec l’apparition des rasoirs de sécurité. Alors, les évolutions technologiques au niveau des rasoirs ont devenu de plus en plus performants et plus sûrs. Les produits de rasage, à leur tour, ont connu évolution analogue, passant progressivement du savon à barbe à des propositions de plus en plus sophistiquées.

Aujourd’hui, porter une barbe est généralement une question de mode. Le rasage et l’entretien d’endroits plus intimes font intégralement partie de notre hygiène quotidienne. À ce jour, pratiquement tous les hommes se rasent ou entretiennent leur barbe presque chaque jour chez eux, en utilisant une large gamme d’objets ou de produits. Les produits de rasage deviennent progressivement des objets d’une routine de beauté pour les hommes et pour la gent féminine.

Combien de minutes dure un rasage moyen ? Que faisaient les rasoirs dans l’Antiquité ?

Nous portons à votre attention une sélection de faits intéressants sur l’une des plus anciennes habitudes masculines.

  • Il semble que l’homme préhistorique se soit rasé très tôt, avec les moyens naturels tels que des coquilles pointues, des couteaux en silex et même des dents de requin. Les premiers rasoirs fabriqués exclusivement pour l’élimination des poils du visage, mais aussi du corps, proviennent donc de l’âge du cuivre et du bronze.
  • Les Aztèques utilisaient le verre volcanique comme outil de rasage.
  • Dans l’Égypte ancienne, les rasoirs étaient en cuivre et en bronze ; ils se rasaient (à l’exception de la barbe postiche) au moyen d’un rasoir en cuivre qui ressemblait à une petite hache.
  • Alexandre de Macédoine a souvent rappelé à ses guerriers la nécessité de se raser. Le commandant considérait qu’un soldat mal rasé était vulnérable : il pouvait facilement être vaincu au combat à cause de sa barbe. Il n’a jamais commencé une bataille avec un visage non rasé, et a demandé la même chose à ses soldats.
  • Pendant la Première Guerre mondiale, les rasoirs étaient nécessaires aux soldats. Suite à la création des armes chimiques, un masque à gaz a été également inventé. Et sa conception était telle que seul un soldat rasé pouvait le porter et se protéger pleinement contre les attaques chimiques.
  • 75 % des hommes se rasent une fois par jour et 20 000 fois au cours de leur vie, rasant tous les ans jusqu’à 8 mètres de cheveux.
  • La procédure de rasage prend en moyenne trois minutes. Une barbe pourrait sauver en moyenne 145 jours de vie de l’homme.
  • La plus longue barbe avec une longueur de 5 m 64 cm est détenue par le Norvégien Hans N. Langseth (1846-1927). Il est entré dans le Guinness Book.
  • Les personnes portant des stimulateurs cardiaques se rasent principalement avec un rasoir de sécurité, et non électrique pour la raison que les rasoirs électriques provoquent de graves interférences et peuvent empêcher le stimulateur de fonctionner normalement.
  • Le téléphone chinois Rong Zun 758 Razor (ou Cool 758 Razor) est appelé « rasoirs », car il comprenait un rasoir électrique.
  • Pour beaucoup d’entreprises au Japon, c’est dans le règlement, pas de barbe, et on ne plaisante pas avec ça, cela mène parfois jusqu’à des procès. Pour faire court, la barbe fournie qui permettaient aux fameux samouraïs d’avoir l’air un tant soit peu sérieux, est devenue un symbole négatif quand le pays a gagné en stabilité politique. Elle reflétait alors une image de violence, voir un possible esprit de rébellion.

Le saviez-vous ?

Le tsar de Russie Pierre le Grand a introduit une taxe sur les barbes en 1704. Déjà, par son ordre du 9 août 1699, il avait strictement interdit de porter la barbe (une exception n’a été faite que pour les prêtres). La barbe avait non seulement une fonction pratique pour les Russes (protection du visage des morsures du froid lors des grands hivers), mais aussi selon les normes de l’église, se raser la barbe était considéré comme un péché. L’idée de reconstituer le budget de l’État à l’aide des hommes barbus est venue au tsar lors de son premier voyage en Europe. De retour en Russie, le roi se coupe lui-même sa barbe et impose une taxe pour ceux qui souhaitaient conserver leur barbe.

Ceux qui payaient la taxe recevaient un jeton de bronze avec une inscription : « La taxe a été perçue ».

L’impôt sur la barbe a été aussi introduit par le roi Henri VIII d’Angleterre en 1535 destiné à réguler l’apparence des hommes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *